Santé et hygiène au travail : quelles sont les obligations de l’employeur ?

L’employeur est tenu par la loi de préserver la santé physique et mentale de ses employés selon le Code du travail. Il s’assurera alors que l’environnement de travail soit sain pour éviter une éventuelle contamination par des agents viraux. Bien entendu, il ne s’agit pas seulement des tâches qui lui incombent.

Que signifie réellement hygiène au travail ?

L’hygiène au travail est définie comme un ensemble de mesures mises en place pour garantir la santé des travailleurs. Les actions entreprises sont destinées pour couvrir le volet physique, chimique ainsi que biologique. L’objectif principal est l’anticipation des possibles risques sanitaires à laquelle les salariés feraient face. Exemple, le risque d’ingérence ou contact cutané. Toutes les sociétés sont soumises à des règles d’hygiène bien précises du moment qu’elles emploient du personnel. Néanmoins, certaines flexibilités sont observées selon le type d’activité ou le secteur.

Quelles sont les obligations de l’employeur ?

Les rôles qui incombent à l’employeur sont nombreux. En fait, il est considéré comme le premier responsable de l’hygiène de l’entreprise. D’abord, il est celui qui choisira et intégrera les installations et équipements sanitaires dans les locaux. Pour ce faire, il commandera auprès des fournisseurs. Il sera également en charge de la propreté du lieu de travail. Pour ce cas précis, il peut signer un contrat avec les nettoyeurs professionnels. Il est aussi amené à informer les salariés des comportements à appliquer au sein de l’entreprise en matière d’hygiène. Pour cela, il est parfois obligé de recourir à des personnels extérieurs pour des séances de formation. Enfin, il garantit la disponibilité des produits d’hygiène.

Quels sont les équipements et installations à voir dans l’entreprise ?

L’employeur veille constamment à la propreté des équipements utilisés dans les bureaux. Exemple, le poste de travail, les mobiliers… À noter qu’il pourra être assisté pour toutes ses tâches. Il faut aussi que le bâtiment soit équipé d’outils de ventilation. De plus, les locaux seront dotés d’appareils sanitaires et de nombreux points d’eau. La mise en place d’installations spécifiques est d’autant requise dans certains cas. Exemple, un local de pause. Cela préservera les salariés contre le stress et la fatigue. Il est bon de savoir que les règles préétablies peuvent changer au gré des évènements ou de la situation sanitaire.