Règles sanitaires : ce qui change dans les entreprises

Ces derniers temps, la situation sanitaire face au Covid-19 a beaucoup évolué en France. Celle-ci a affiché une amélioration significative. C’est pour cette raison que l’État a mis en place de nouvelles règles sanitaires surtout en entreprise. Ces règles remplaceront celles établies à partir du 3 mai 2020.

Pour un allègement des règles sanitaires

Si auparavant le port du masque était une obligation en entreprise, celui-ci est devenu facultatif à partir de maintenant. Toutefois, les salariés sont obligés de le mettre si la distance d’un mètre ne peut pas être respectée. Le nouveau protocole sanitaire précise également que le port d’un masque est nécessaire si les employés doivent former un groupe social. Et ce, si ces derniers ne peuvent pas respecter la distanciation d’un mètre.

Les déplacements dans les véhicules sont soumis également au port d’un masque. Pour ce qui est du système d’aération des locaux, il doit se faire de manière régulière et effectuer dans les normes.

Pour un suivi strict des employés à risque

Grâce à l’amélioration de la situation sanitaire, le système de télétravail n’est plus à encourager. En effet, le nouveau protocole autorise la reprise des activités présentielles ou à la limite en alterner. Cependant, certains employés sont encore considérés à risque ou vivent avec des personnes vulnérables. Certes, l’État encourage et sollicite les employés à retourner à travailler dans les locaux. Toutefois, pour ces personnes à risque, le système de télétravail est encore de mise. Les employés concernés doivent demander l’avis de leur médecin traitant. Par ailleurs, la personne peut être sollicitée à reprendre son activité au sein du local. L’entreprise doit, de ce fait, mettre en place des mesures pour le protéger de la maladie. Parmi ces mesures figure la mise à la disposition des employés des masques. Les bureaux et les postes de travail doivent être également aménagés en faveur de l’employé à risque. Effectivement, celui-ci doit travailler dans un environnement sain et propre.

Pour veiller à la bonne application de ces nouvelles mesures de protection, le chef d’entreprise doit désigner un référent Covid-19. Cette personne s’assure que tous les employés appliquent les nouvelles mesures. Il doit aussi informer tous les salariés des détails du nouveau protocole sanitaire.